Livres

La vie en suspens

PREMIER ROMAN • «LES CHOSES QUI SAUVENT» DE GUILLAUME FAVRE

De retour de vacances décevantes en Egypte, Kathrin retrouve avec plaisir la solitude de son nouvel appartement du quartier genevois de Saint-Jean. Elle note l’effacement de la douleur familière au creux de son ventre, cette souffrance présente «pour l’empêcher de se perdre dans ses pensées, pour lui rappeler qu’elle possédait un corps malgré cette sensation flottante et brumeuse, cet espèce de sable mouvant qu’était son esprit quand elle marchait dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion