Musique

Dernier rap avant la fin du monde

Avec The Money Store, Death Grips pulvérise le hip hop dans un grand fracas paranoïaque.
DR
Disque

On attendait la nouvelle secousse, l’électrochoc qui tendrait les nerfs d’un hip hop affadi par les embarrassantes pantalonnades des caïds de la rime champagne, les Jay-Z, Lil’Wayne ou même Kanye West – franchement, même au second degré, «Niggas in Paris» reste un étalage de beauferie mauvais pour les neurones. Rapper plus pour gagner plus, c’est bon quoi. On songe donc plutôt à Antipop Consortium, El-P, Cannibal Ox, aux écuries Anticon,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion