Cinéma

Echos des Quartz

La Disparition de Giulia de Christoph Schaub est le grand favori des Quartz, qui sont décernés ce soir à Lucerne. Une célébration glamour, dont l’enjeu majeur reste la reconnaissance nationale – et surtout romande – du cinéma suisse.
Echos des Quartz
«La Disparition de Giulia» de Christoph Schaub COLUMBUS FILM
Cinéma suisse

Hollywood a les Oscar, la France les César, l’Allemagne les Lola, l’Italie les David di Donatello, l’Espagne les Goya, etc. Et en Suisse? Depuis deux ans, ce sont les Quartz qui célèbrent la crème du septième art helvétique. Le Prix du cinéma suisse, remis aux Journées de Soleure avant de migrer à Lucerne l’année dernière, existe en fait depuis 1998. Mais la création du trophée Quartz s’inscrit dans un récent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion