Cinéma

Petite musique de chambre

SUISSE Premier long métrage de deux comédiennes vaudoises, «La Petite chambre» est une réussite. Rencontre avec Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, qui abordent avec tact un sujet douloureux.
Petite musique de chambre
Le retraité Edmond (Michel Bouquet) et l’infirmière Rose (Florence Loiret Caille) dans «La Petite chambre» de Véronique Reymond et Stéphanie Chuat VEGA DISTRIBUTION
Cinéma suisse

Festival de Locarno, août 2010. Les comédiennes et réalisatrices vaudoises Stéphanie Chuat et Véronique Reymond viennent de présenter en compétition internationale leur premier long métrage, auquel un public ému a réagi par une ovation de près de 10 minutes. Sorti mercredi, et candidat suisse aux nominations pour l’Oscar du meilleur film étranger (1), La Petite chambre raconte la rencontre de Rose (Florence Loiret Caille), infirmière à domicile anéantie par la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion