Scène

Maguy MARIN – L’impossible dire

DANSE Au Festival d’Avignon, la nouvelle pièce de la chorégraphe française était attendue. «Description d’un combat» a surpassé les espoirs, à l’image d’une démarche placée sous le signe du dépassement.

Cette page aurait dû être blanche. Sans photo (elle interdit d’ailleurs que l’on publie son portrait), avec seulement un nom: Maguy Marin, chorégraphe. Et deux-trois lignes biographiques: fille d’immigrés espagnols, née à Toulouse où elle entre au Conservatoire, formée par Béjart à l’école Mudra puis au Ballet du XXe siècle à Bruxelles; elle fonde sa première compagnie en 1978 avec Daniel Ambasch, le Ballet Théâtre de l’Arche, et crée en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion