Cinéma

François Ozon regarde la mère

FANTASTIQUE Portrait de femme et fable sur la famille, «Ricky», de François Ozon, renoue avec l’inquiétante étrangeté qui fait toute la saveur du cinéma du Français.
François Ozon regarde la mère
PATHE FILMS
Cinéma français

On peut ne pas aimer le cinéma de François Ozon, trouver son talent inconstant, sa réputation surfaite. Il faut pourtant lui laisser le mérite de toujours surprendre, dès ses premiers courts métrages, puis avec le jeu de massacre de Sitcom, ses Amants criminels plongés dans le merveilleux, l’oppressant Gouttes d’eau sur pierres brûlantes et ainsi de suite jusqu’au mélodrame en costumes Angel, il y a deux ans. L’improbable Ricky, d’après

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion