Autre

La crise, un rappel contre le tout-à-l’achat

Editorial

Avec la vache folle et les subprimes, l'histoire du consumérisme a connu deux grandes phases de délire. Malgré leur énormité, ces excès ne suffisent apparemment pas à motiver une remise à plat de notre modèle de consommation. Sans cette piqûre de rappel qu'est la Journée sans achat, on manquerait en tout cas une occasion de s'arrêter, à Genève et un peu partout dans le monde, et de réfléchir sur notre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion