Sélection

Nestlé réclame encore son dû à l`Ethiopie menacée par la famine

CONTROVERSE La multinationale assure ne plus réclamer «que» 1 5 million de dollars pour une usine expropriée en 1975. Des prétentions «moralement indéfendables» selon l`organisation d`entraide britannique Oxfam.

Il n`y a pas de petit profit. Fidèle à cette maxime Nestlé n`a pas abandonné toutes ses prétentions dans le litige qui l`oppose à l`Ethiopie. Un combat inégal entre un pays exsangue et le numéro un mondial de l`agroalimentaire dont les ventes sont huit fois supérieures au produit national brut de l`Ethiopie. A la fin du mois de décembre on apprenait que la multinationale veveysanne réclamait 6 millions de dollars

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion