Sélection

La Suisse livre ses secrets sur la guérilla argentine

Entre 1977 et 1984 les services de renseignement helvétiques ont enquêté en Europe et en Amérique latine sur des connexions présumées entre les «Montoneros» branche armée des péronistes de gauche en Argentine et des groupes terroristes comme les Brigades rouges en Italie les GRAPO en Espagne et le Vénézuélien Ilich Ramirez dit «Carlos». Aucun élément tangible n`apparaît dans le dossier que les Archives fédérales viennent de mettre à la disposition des journalistes et des historiens.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion