Sélection

Un manifestant anti-G8 meurt sous les balles de la police

MOT La journée de désobéissance civile a tourné au drame. La police a durement réprimé tout contestataire anti-G8 sans parvenir à arrêter la violence de quelques centaines d`«anarchistes». Bilan: un mort deux blessés graves et un chaos indescriptible.

Le drame que l`on pressentait. Les très durs affrontements d`hier autour de la «zone rouge» où se déroulait le Sommet du G8 ont coûté la vie à un jeune manifestant. Le contestataire aurait été atteint à la tête de deux balles tirées par un policier. Hier soir on dénombrait environ 200 blessés dont deux une manifestante et un policier gravement atteints. La police annonce une soixantaine d`arrestations. Les organisateurs du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion