Économie

La France réduit l’ardoise d’UBS

UBS a été condamnée hier en appel à payer 1,8 milliard d’euros, contre 4,5 milliards en première instance.
La France réduit l’ardoise d’UBS 1
L’ouverture de l’audience en appel de l’affaire d’évasion fiscale française d’UBS au Palais de justice de Paris hier après-midi. KEYSTONE
Fraude fiscale

Le verdict de la Cour d’appel de Paris a plusieurs lectures. La première, purement factuelle et comptable, celle qui restera dans l’histoire: UBS est condamnée à verser 1,8 milliard d’euros à l’Etat français pour des pratiques jugées illégales. La seconde, plus financière, à la limite commerciale: la sanction est réduite de 60% par rapport aux 4,5 milliards infligés en première instance. > Lire aussi notre édito: La nature du système «Ce sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion