Suisse

Une brèche ouverte pour les nouveaux OGM

Pour une voix, les sénateurs veulent exclure l’édition génomique du moratoire sur les organismes génétiquement modifiés.
Une brèche ouverte pour les nouveaux OGM
Le moratoire sur les OGM a été prolongé pour une quatrième fois, mais le Conseil des Etats veut faire une exception pour les nouveaux OGM réalisés au moyen des «ciseaux génétiques», distingués par le Prix Nobel de chimie 2020. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Conseil des Etats

Un murmure traverse la salle. Egalité. Au président du Conseil des Etats de trancher. Le libéral-radical Thomas Hefti choisit d’autoriser les nouveaux organismes génétiquement modifiés (OGM). Ou plutôt de les exclure du moratoire sur les OGM, prolongé une quatrième fois jeudi. Pour la sénatrice neuchâteloise Céline Vara (verts), «cet assouplissement est incompréhensible et plonge le monde agricole et la population dans l’incertitude». Ces nouveaux OGM, ce sont surtout les «ciseaux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion