Genève

Genève réforme son Conseil d’Etat

Le peuple pourra désormais destituer un·e membre de l’exécutif cantonal. Il a aussi décidé de mettre fin aux rentes à vie pour les magistrat·es.
Genève réforme son Conseil d’Etat
Jusqu’à présent, les membres du gouvernement avaient droit à une rente à vie dès leur huitième année en fonction. Pour Pierre Maudet par exemple, cela représente 89'161 francs par an, soit 7430 francs par mois. JPDS/ARCHIVES
Assurances sociales

La fin d’un monde. Le peuple genevois a décidé dimanche de mettre un terme aux rentes à vie des conseiller·ères d’Etat. Il a aussi choisi de se doter d’un mécanisme pour destituer un·e magistrat·e en cas de perte de confiance ou d’incapacité à exercer ses fonctions. Mises en lumière grâce à l’affaire Maudet et la crise institutionnelle qu’elle avait générée pendant deux ans, les rentes à vie des conseiller·ères d’Etat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion