International

Pour encore bavarder à la fraîche

Un village andalou demande à l’Unesco de protéger la coutume de se détendre le soir devant sa porte.
Pour encore bavarder à la fraîche
Sur le pas de la porte, dans un parc ou à la plage, on se rassemble, on discute et se rafraîchit après une journée de chaleur intense. La charla al fresco a encore beaucoup d’adeptes en Espagne malgré la télévision, les horaires de travail à rallonge, les loisirs tarifés ou les réseaux sociaux. CLO
Espagne

S’asseoir au frais, ne rien faire de spécial et laisser la journée se dérouler. Et bavarder avec des ami·es, des parent·es et des voisin·es sur Dieu et le monde, les nouvelles du jour et le coronavirus. Bien sûr, il y a aussi les ragots, les plaintes et les coups de gueule contre les politicien·nes. Voilà à quoi ressemble chaque jour la vie de soirée en Andalousie, au sud de l’Espagne.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion