Livres

Blaise Hofmann, ici et là-bas

Dans Deux petites maîtresses zen, il raconte sept mois sur les routes d’Asie avec sa compagne et leurs filles de 2 et 3 ans. Un merveilleux renouvellement du voyage et du regard.
Blaise Hofmann, ici et là-bas
«Plus je me dépayse et plus je me re-payse», dit Blaise Hofmann, qui aide son père à cultiver la vigne familiale. VINCENT GUIGNET
Portraits de der

C’est un écrivain du réel, de ceux qu’on dit voyageurs, fin observateur du monde attiré par l’ailleurs. Prix Nicolas Bouvier 2009 pour Estive, récit d’un été à l’alpage à garder mille moutons, Blaise Hofmann a la plume incisive et sensible, volontiers fragmentaire, qui mêle narration et distance réflexive, émotion et autodérision, lectures et observations. Un alliage qu’on retrouve dans son dernier livre, Deux petites maîtresses zen, récit de sept mois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion