Solidarité

Tchad: une démocratie à construire

Alors qu’un tiers de la population tchadienne souffre d’insécurité alimentaire, la junte continue à monopoliser le pouvoir. Une alliance scellée à Genève veut changer la donne.
Une démocratie à construire 1
Emmanuel Macron et Mahamat Idriss Déby lors des funérailles d’Idriss Déby. A la mort de son père, Mahamat Idriss Déby a été porté au pouvoir par l’armée tchadienne avec le soutien de la France. KEYSTONE
Tchad

La démocratisation du Tchad pourrait bien passer par Genève. A fin octobre, société civile, partis d’opposition et certains groupes rebelles armés tchadiens se sont retrouvés au bout du lac pour s’entendre sur une voie à suivre pour sortir le pays de l’ornière autoritaire. A l’issue de deux jours de débats coorganisés par l’association genevoise Utopie Nord/Sud, ils ont adopté une «déclaration solennelle» détaillant un processus de transition vers la démocratie.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion