Vaud

« Faire front commun » contre Smood

Les syndicats se bousculent pour défendre les grévistes de Smood. Un nouveau débrayage a débuté lundi à Fribourg. Acculée, l’entreprise promet d’améliorer le sort du personnel.
« Faire front commun » contre Smood
Des grèves de salaries se multiplient au sein de l'entreprise helvetique de livraison de repas a domicile Smood depuis le début du mois en Suisse romande, comme ici à Lausanne, le 11 novembre dernier.KEYSTONE
Conditions de travail

Le syndicat des coursières et coursiers syndicom a tenté hier de reprendre la main à Unia pour défendre la septantaine d’employé-es de la chaîne de livraison de repas à domicile Smood en grève en Suisse romande. «Nous défendons le personnel de la branche depuis longtemps», a justifié Lena Allenspach, porte-parole de syndicom, ajoutant qu’il était impératif de «définir des objectifs à long terme pour cette branche». Smood «est une entreprise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion