International

Attaque à l’arc: piste de la maladie privilégiée

Deux jours après le drame qui a fait cinq morts et trois blessés, la thèse d’un acte dû à la maladie se renforce.
Attaque à l'arc: piste de la maladie privilégiée
Des fleurs et des bougies pour rendre hommage aux victimes de l'attaque à l'arc de mercredi dernier, à Kongsberg, en Norvège. KEYSTONE
Norvège

L’enquête ouverte après l’attaque meurtrière à l’arc dans le sud-est de la Norvège a jusqu’à présent renforcé la thèse d’un acte dû à «la maladie», a annoncé la police norvégienne vendredi. «L’hypothèse qui a été le plus renforcée après les premiers jours de l’enquête est celle de la maladie en toile de fond», a déclaré l’inspecteur Per Thomas Omholt lors d’une conférence de presse, deux jours après l’attaque qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion