Solidarité

Charbon «suisse» contre forêt primaire

Au cœur de Bornéo, une mine de charbon détenue à 49% par une firme suisse est responsable de destruction de la forêt pluviale et de violations des droits des indigènes, selon une ONG.
Charbon «suisse» contre forêt primaire
Le peuple autochtone Dayak n’est pas prêt à laisser la mine de charbon détruire son territoire. La résistance s’organise sur place, avec des barrages sur la route d’accès. BMF
Indonésie

Une mine de charbon «suisse» en plein cœur de la forêt pluviale de Bornéo. C’est ce que le Bruno Manser Fonds (BMF), une association bâloise créée en mémoire du célèbre militant écologiste, a découvert cette année. Une firme helvétique, IMR Holding, détient en effet 49% de la société indonésienne PT Borneo Prima, laquelle exploite le précieux combustible dans le «cœur de Bornéo», région de forêts que l’Indonésie, la Malaisie et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion