Solidarité

1965, tabou indonésien

Ni mémoire ni réparations: l’éradication des communistes indonésiens par l’armée est passée sous silence malgré vingt ans de démocratie. C’est un des échecs du président Jokowi, qui devrait être réélu aujourd’hui.
1965, tabou indonésien
La répression militaire contre le Parti communiste indonésien – ici l’incendie du siège à Jakarta – a fait plus de cinq cent mille morts. Keystone
Indonésie

Pas besoin de chercher très longtemps la souffrance sur le visage de Sudarno. Elle se lit partout, dans le moindre repli de sa figure aveulée, derrière ses petits yeux éteints. Cette voix grise, étouffée comme derrière un coussin. «Pendant vingt ans, je n’osais pas en parler. Je n’ai pas prononcé un mot sur le sujet», avoue ce vieil homme de 76 ans, acupuncteur à ses heures perdues dans la petite

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion