Économie

Le syndrome financier chinois

La probabilité croissante de faillite du mastodonte de l’immobilier Evergrande alarme le monde.
Le syndrome financier chinois
Le centre ­Evergrande à Shanghai: le groupe est l’une des plus importantes sociétés de dévelop­pement immobilier de Chine continentale. KEYSTONE
Crise

Les yeux des marchés financiers internationaux sont braqués sur la Chine, plus particulièrement sur les très gros ennuis de l’un des plus grands promoteurs immobiliers du pays, Evergrande. Très lourdement endetté, ce dernier est menacé de faillite qui, redoutent les experts et les investisseurs, pourrait entraîner la République populaire dans une crise financière profonde, laquelle, vu la taille de son économie, aurait des effets potentiellement dévastateurs sur le reste de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion