Genève

Pétition pour «le respect de la liberté syndicale»

Avenir syndical a déposé mercredi une pétition demandant que le personnel des HUG puisse se faire représenter par le syndicat de son choix.
Pétition pour «le respect de la liberté syndicale»
Les HUG refusent de reconnaître Avenir syndical comme partenaire social. CÉDRIC VINCENSINI / IMAGE D'ILLUSTRATION
Syndicalisme

Le conflit entre Avenir syndical (AS) et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ne s’apaise pas. L’organisation a déposé mercredi une pétition munie des signatures de «plus de 1000 employé·e·x·s des HUG» réclamant «le respect de la liberté syndicale». Un texte qui appelle le Conseil d’Etat à intervenir pour pousser la direction des HUG à garantir «que le personnel puisse se faire représenter par le syndicat de son choix». Fondée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion