Genève

L’action 4m2 se retrouve devant la justice

Des citoyen·nes ont fait opposition après avoir écopé d’une amende de 750 francs pour avoir manifesté pacifiquement devant la gare Cornavin en mai 2020.
«Manifester, un droit de spécialiste»
Des interventions dans l’espace public des manifestant·es «4m2», début mai ici à Cornavin, se sont soldées par des intimidations et contraventions salées. RACHAD ARMANIOS
Justice

Le mètre-carré coûte cher à Genève! Pour avoir manifesté pacifiquement devant la gare Cornavin au mois de mai 2020, dans un carré délimité de deux mètres sur deux, des citoyen·nes ont écopé d’une amende de 750 francs. Il leur est reproché d’avoir participé le 6 et le 12 mai 2020 à un rassemblement de plus de cinq personnes dans l’espace public alors que la loi Covid-19 l’interdisait, et refusé d’obtempérer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion