La politique culturelle toujours en chantier
Au Grütli, à Genève, Cléa Redalié, responsable du pôle culturel ad intérim, et Karine Tissot, conseillère culturelle à l’Office cantonal de la culture et du sport, ont rendu compte devant les journalistes réuni·es et via zoom des principes devant sous-tendre la concrétisation de l’initiative «Pour une politique culturelle cohérente à Genève» à la place du magistrat Thierry Apothéloz, n'ayant pu participer à la réunion. KEYSTONE
Genève

La politique culturelle toujours en chantier

A Genève, une large consultation a permis d’esquisser des lignes directrices. Celles-ci doivent désormais être concrétisées.
Politique culturelle

Le conseiller d’Etat en charge de la culture, Thierry Apothéloz, devait présenter ce jeudi les lignes directrices de la nouvelle politique culturelle cantonale, basées sur une large consultation menée en juin à travers une vingtaine d’ateliers et dont la synthèse, de 40 pages, n’est pas publique. Devait, car retenu par les comptes au Grand Conseil, le magistrat n’a pu être présent. Cléa Redalié, responsable du pôle culturel ad intérim, et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion