Scène

Ramener la vie avec une motte de terre

Avec Moitié-moitié, Mariama Sylla offre une ode à Mère Nature à l’Orangerie.
Ramener la vie avec une motte de terre
Julien Tsongas et Simon Labarrière arrosent les racines de leur réconciliation. ARIANE CATTON BALABEAU
Scène

Dans une cuisine bleue aux meubles en formica où il ne se passe pas grand-chose, un homme préoccupé fait ses mots croisés. Soudain, son ­demi-frère aîné, parti depuis presque dix ans, franchit la porte de la maison familiale. Du plus jeune, Ned, se dégage une infinie solitude forgée entre les murs de cette maison dont il ne sort jamais. Il en a même laissé mourir le jardin. Luke, plus âgé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion