Genève

L’avenir de Porteous sera créatif et participatif

Une commission a planché sur l’avenir culturel de l’ancienne station d’épuration à l’abandon, un lieu classé, et obtenu une subvention de 150 000 francs. Une buvette pérenne et un laboratoire d’idées devraient y être installés.
L’avenir de Porteous sera créatif et participatif
La subvention de la Fondation pour la promotion de lieux pour la culture émergente (FPLCE) devrait permettre de remettre en état l’une des salles du rez-de-chaussée inférieur du bâtiment industriel pour y installer une buvette pérenne, mais aussi un laboratoire d’idées pour la suite du chantier. KEYSTONE
Vernier

Le projet Porteous a mûri à l’abri des regards. Après un accostage en août 2018, premier jalon d’une occupation qui aura rappelé au souvenir de toutes et tous l’existence de cette ancienne station d’épuration laissée à l’abandon depuis plus de vingt ans, est venu le temps des discussions. Une commission composée de l’association Porteous, mais aussi d’expert·es du bâtiment et de représentants du canton et de la commune de Vernier

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion