Genève

Nouvelle salve syndicale contre Patek

Après une première dénonciation de cas de harcèlement, mobbing et racisme, «la parole s’est libérée», selon Unia, qui transmet une quinzaine de nouveaux témoignages. L’Inspection du travail enquête.
Nouvelle salve syndicale contre Patek
«Jamais autant de cas ne sont remontés jusqu’à nous dans l’horlogerie», constate le secrétaire syndical d’Unia. KEYSTONE
Horlogerie

«La gestion des conflits chez Patek Philippe est encore plus défaillante que ce que nous avons pu constater dans un premier temps», déclare Alejo Patiño, secrétaire syndical d’Unia. Jeudi, le syndicat a organisé une nouvelle conférence de presse ciblant l’entreprise horlogère genevoise, après celle qui avait fait grand bruit le 8 juin dernier. Unia avait réuni plusieurs témoins ayant raconté avoir subi du harcèlement, du mobbing et même, dans un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion