Genève

Les employés de Richemont ne capitulent pas

Le personnel du groupe Richemont s’est à nouveau opposé à l’offre de plan social proposé par la direction. Le délai de consultation est prolongé
Les employés s'opposent aux «maigres concessions» présentées par l’entreprise. CB
Horlogerie

L’ensemble des employés suisses du groupe Richemont ont une nouvelle fois refusé l’offre de plan social relatif aux 211 licenciements annoncés. Les salariés de Genève, de la Vallée de Joux et de la Côte-aux-Fées, ont décidé lundi, à 283 voix contre 125, de s’opposer aux «maigres concessions» présentées par l’entreprise. Richemont proposait une «amélioration minime des indemnités de base et des préretraites mais ne revenait pas sur les licenciements prévus»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion