Genève

Unia dénonce des licenciements abusifs chez Patek Philippe

Le syndicat a présenté plusieurs témoignages sur des sanctions et des licenciements contre des employé·es ayant signalé des problèmes à la hiérarchie de leur entreprise horlogère.
Unia dénonce des licenciements abusifs chez Patek Philippe
Les cas de dysfonctionnement chez Patek Philippe dénoncés hier par UNIA sont graves. KEYSTONE
Syndicalisme

Harcèlement, mobbing, racisme, licenciements de celles et ceux qui signalent des dysfonctionnements à la hiérarchie: les cas dénoncés hier par Unia contre l’entreprise horlogère Patek Philippe sont graves. «Nous avons d’abord été alertés sur un cas individuel, mais nous avons ensuite constaté que d’autres collègues subissaient la même chose. Il y a un problème général de gestion», affirme Alejo Patiño, secrétaire syndical d’Unia. «Chez Patek, c’est celui qui signale un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion