Économie

De l’air transformé en eau potable

Une start-up tessinoise prospère en captant l’eau de l’atmosphère. Une chance pour les déserts.
De l’air transformé en eau potable
Les machines de SEAS, qui se présentent sous la forme d’un container, sont capables d’extraire 60% de l’humidité de l’air, de la purifier, de la ­minéraliser et de la transformer en eau. DR
Innovation

Extraire de l’eau de l’air. C’est le défi qu’a relevé une entreprise de Riva San Vitale, sur la rive sud du lac de Lugano, la Société de l’eau aérienne suisse (SEAS). Ses machines sont capables d’extraire 60% de l’humidité de l’air, de la purifier, de la minéraliser et de la transformer en eau. Celle-ci peut être bue ou utilisée pour l’agriculture et l’industrie. Créée en 2013, l’entreprise tessinoise avait présenté

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion