Solidarité

Le pouvoir algérien sauve la face

Les résultats officiels tombés dans la nuit de mardi à mercredi confirment la progression des islamistes et la victoire des piliers de l’ancien régime d’Abdelaziz Bouteflika.
Le pouvoir algérien sauve la face
La victoire du FLN (ici son secrétaire général Abou El Fadhl Baadji) constitue une surprise car ce parti était considéré comme discrédité, à bout de souffle, en raison de son soutien au président déchu Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en février 2019 par le Hirak. KEYSTONE
Algérie

Progression des islamistes et victoire des piliers de l’ancien régime d’Abdelaziz Bouteflika: les résultats officiels tombés dans la nuit de mardi à mercredi confirment les tendances observées jusque-là. A une exception près: les candidats «indépendants» soutenus par le président Abdelmadjid Tebboune arrivent en seconde position (78 sièges), seulement devancés par le Front de libération nationale (FLN, 105 sièges), réalisant ainsi un bien meilleur score que ne le laissaient présager les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion