Genève

Grévistes du climat fiché·es ?

Quinze militant·es du climat ont comparu mercredi à Genève pour avoir prolongé une manifestation après sa fin officielle.
Grévistes du climat fiché·es ?
Pour la défense, l'affaire entendue cette semaine à Genève relève du "profilage politique". JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Procès climatique

Pas de défilés de scientifiques à la barre, ni d’état de nécessité invoqué mercredi à l’audience des «quinze de la Treille». Les militant·es climatiques qui comparaissaient hier devant le Tribunal de police genevois n’ont pas eu à justifier d’une quelconque désobéissance civile, puisque la Grève du climat du 15 mars 2019 était parfaitement autorisée. En revanche, il leur est reproché d’avoir poursuivi la marche après la dissolution officielle du cortège,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion