Genève

La frustration des sports de rue

Le skateboard, la trottinette ou encore le parkour, qui créent de la cohésion sociale, connaissent un succès croissant, mais l’offre en infrastructures stagne. La Ville de Genève, mise au pied du mur, tergiverse.
La frustration des sports de rue
Selon le directeur de Geneva Skate, 45% des 160 inscriptions aux cours de skate du printemps à Plainpalais concernent des filles. CÉDRIC VINCENSINI / ARCHIVES
Jeunes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion