Genève

Où suent les femmes?

Une étude genevoise montre que les sportives sous-utilisent les infrastructures publiques.
A Genève CEDRIC VINCENSINI
Mixité

Dimanche après-midi, le skatepark de Plainpalais est noir de monde à Genève. Petits et grands s’entraînent devant les yeux impressionnés, et parfois moqueurs, des filles qui restent prudemment cantonnées aux frontières de l’arène. Fréquente, cette scène est prise au sérieux par la Ville. «Notre objectif est d’inverser cette tendance pour que les femmes n’y soient pas que spectatrices et qu’elles augmentent leur fréquentation en tant qu’actrices», explique Esther Alder, conseillère

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion