Livres

Points de fuite à Venise

Le peintre neuchâtelois Léopold Robert est au centre de La Mort en gondole, de Jean-Bernard Vuillème, autour duquel gravite un couple en fuite.
Points de fuite à Venise
Roman

«C’est une fugue sénile. Je suis en pleine crise d’obsolescence et je dégage.» Au début de La Mort en gondole, le narrateur part sans se retourner, sans rien emporter. Il quitte tout «tardivement pour renoncer et non pour conquérir», pour se délester, plus tout à fait concerné déjà par ces fragments du monde qui défilent en vitesse par la vitre du train. Pourtant… il suit Silvia, qui consacre sa thèse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion