Vaud

La vigne pourrait céder de la place

Fruit d’une longue procédure, le plan d’affectation cantonal Lavaux est transmis au Grand Conseil.
La vigne pourrait céder de la place
Le plan d’affectation cantonal (PAC) Lavaux a animé de longues discussions depuis des années. C’est désormais au Grand Conseil de se prononcer. KEYSTONE
Terroir

Région emblématique, Lavaux pourrait changer de physionomie, au moins partiellement, afin de permettre aux vignerons de continuer leurs activités dans un contexte économique de plus en plus difficile. La conseillère d’Etat Christelle Luisier a présenté lundi le plan d’affectation cantonal (PAC) Lavaux qui a recueilli 160 oppositions. Deux «nuances» proposées par le gouvernement par rapport au projet initial ressortent du lot: d’autres cultures que la vigne devraient être possibles sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion