Suisse

Quatorze agent·es de sécurité suspendu·es

Après plusieurs enquêtes médiatiques sur des violences et des falsifications de rapports dans les centres d’asile, le Secrétariat d’Etat aux migrations prend des mesures.
Quatorze agent·es de sécurité suspendu·es
Un agent de sécurité du centre fédéral pour requérants d'asile de la Gouglera, à Chevrilles (photo d'illustration). KEYSTONE
Asile

Après des cas de violences dans les centres d’asile, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a suspendu quatorze agent·es de sécurité, dont huit dans le centre de Boudry (NE). Ces mesures interviennent à la suite de différentes révélations médiatiques. Notamment une enquête de la RTS et de l’émission Rundschau diffusée mercredi. Celle-ci révèle que les employé·es des sociétés de sécurité falsifient régulièrement les «rapports d’incidents» afin de justifier le recours

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion