Genève

L’uni à la maison joue les prolongations

L’Unige renonce à une reprise en présentiel d’ici la fin de l’année académique. Si la CUAE s’en accommode, elle demande des adaptations pour lutter contre la précarité estudiantine.
L’uni à la maison joue les prolongations
Pour retrouver des conditions d’études normales à l’université, il faudra attendre au moins la rentrée de septembre. KEYSTONE
Université de Genève

La Conférence universitaire des associations d’étudiant·es (CUAE) a décidé de ne pas s’opposer à la décision de l’université de Genève de finir l’année à distance. «Faire preuve de solidarité avec les personnes à risque et sauver le plus de vies possible en continuant nos formations à distance ou prôner un retour au présentiel, coûte que coûte, pour préserver la santé mentale des étudiant.e.x.s? Dilemme cornélien impossible à résoudre», estime le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion