Pour une poignée de plomb
Henry Silva dans "Le Boss" (1973). ELEPHANT FILMS
Cinéma

Pour une poignée de plomb

Artisan anarchisant du polar italien des années 1970, Fernando Di Leo a signé trois films où l’outrance de la violence révèle les fractures refoulées du miracle économique.
DVD

C’est un graal du cinéma de genre qui nous parvient enfin: Elephant Films publie un coffret consacré à la «trilogie du milieu» de Fernando Di Leo. Milan Calibre 9, Passeport pour deux tueurs et Le Boss, trois films clés dans le polar urbain italien du début des années 1970, jusqu’à maintenant confinés aux souvenirs de circuits bis, de VHS abîmées ou de sites de partage illégaux. Exit le fantasme du sacré

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion