Suisse

Trop de pouvoir pour la police?

Les mesures antiterroristes, soumises à votation, ne plaisent pas à tout le monde.
Trop de pouvoir pour la police?
Les opposant·es dénoncent des détentions «arbitraires» de personnes, notamment des enfants, n’ayant pas commis de délit. KEYSTONE
Terrorisme

Pour la Suisse, l’année 2020 a été marquée par un triste baptême du feu: les deux premières attaques à connotation terroriste, perpétrées au couteau à Morges – un mort – et à Lugano – deux blessés. C’est dans ce contexte que se profile la votation du 13 juin, qui porte sur les «mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)». Le peuple dira s’il souhaite limiter les libertés d’individus suspects,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion