Genève

Incendie des Tattes: les autorités hors de cause

Le Ministère public a bouclé l’enquête sur le dramatique incendie du foyer des Tattes de 2014. Il renvoie deux résidents et deux agents de sécurité devant le Tribunal de police.
Les autorités hors de cause
Le sinistre avait fait un mort et de nombreuses personnes avaient été blessées. KEYSTONE
Incendie des Tattes

Le Ministère public a désigné deux résidents et deux agents de sécurité coupables de plusieurs infractions lors de l’incendie du foyer pour requérants d’asile des Tattes survenu dans la nuit du 16 au 17 novembre 2014 à Vernier. Il classe en revanche la procédure concernant un troisième agent et exclut toute poursuite contre l’Etat, l’Hospice général ainsi que Protectas. L’acte d’accusation, révélé par la Tribune de Genève, pointe C. B.,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion