Genève

Pique-nique pour la visibilité trans

Mercredi, dans le cadre de la Journée internationale de la visibilité trans, une trentaine de personnes se sont réunies au Jardin anglais pour affirmer leur présence et leur solidarité.
Pique-nique pour la visibilité trans
Pour Lynn Bertholet, cofondatrice et présidente d’Epicène, association en faveur des personnes transgenres et non binaires, la santé est la priorité absolue. KEYSTONE
Égalité

Sketch problématique diffusé par le site du Temps, déferlement de haine transphobe sur les réseaux, droits en souffrance: cette année, la Journée internationale de la visibilité trans (31 mars) prenait un sens particulier. Mercredi après-midi, une trentaine de personnes – concernées ou alliées – s’étaient donné rendez-vous à Genève pour un pique-nique symbolique, sans autorisation officielle, au Jardin anglais. «Il est important pour nous d’être visibles, ensemble. Nous sommes là pour reprendre un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion