Livres

Servitude invisible derrière les murs bourgeois

Le témoignage de Madeleine Lamouille, femme de chambre en Suisse romande au début du XXe siècle, n’a rien perdu de son acuité.
Servitude invisible derrière les murs bourgeois
Réédition

Publié en 1978, Pipes de terre et pipes de porcelaine a été l’un des premiers grands succès des éditions Zoé. Aujourd’hui réédités, ces «Souvenirs d’une femme de chambre 1920-1940» ont été recueillis par l’écrivain Luc Weibel, petit-fils de l’une des familles où Madeleine Lamouille avait servi et continuait à faire le ménage. Frappé par la fidélité de sa mémoire, la vivacité de ses propos et la pertinence de son jugement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion