International

L’ex-présidente bolivienne en détention préventive

L’ex-présidente par intérim de Bolivie, Jeanine Añez est accusée de coup d’Etat contre son prédécesseur Evo Morales.
L'ex-présidente bolivienne en détention préventive
Une juge a ordonné que l'ancienne présidente par intérim soit transférée dans une prison pour femmes de La Paz. KEYSTONE
Bolivie

L’ex-présidente par intérim de Bolivie, Jeanine Añez, accusée de coup d’Etat contre son prédécesseur Evo Morales, a été placée en détention préventive dimanche. “On m’envoie quatre mois en détention dans l’attente d’un procès pour un ‘coup d’Etat’ qui n’a jamais eu lieu”, a-t-elle écrit. Le parquet de Bolivie avait initialement requis six mois de détention préventive pour Mme Añez et pour les deux anciens ministres, celui de l’énergie, Rodrigo Guzman,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion