International

Du dépistage au pistage

Accélérée par la pandémie, la surveillance technologique contamine nos démocraties. Le constat alarmant du journaliste Olivier Tesquet.
Du dépistage au pistage
Dans une dictature sécuritaire, des technologies très mal encadrées par le droit comme les drones ou la reconnaissance faciale sont peu à peu utilisées par les forces de police. KEYSTONE
Traçage

Dans le sillage de la pandémie, un autre virus se répand. Celui de la surveillance technologique. C’est une épidémie sécuritaire contre laquelle aucune société, fût-elle fièrement libérale et démocratique, ne semble immunisée: si elle s’épanouit de la Chine à Singapour en passant par Israël, elle a aussi contaminé à bas bruit les pays occidentaux. Au prétexte de l’urgence sanitaire, l’espace public est progressivement militarisé, les individus géolocalisés, les malades criminalisés,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion