Neuchâtel

Colère des syndicats de la santé

Négociations en visioconférence: les syndicats neuchâtelois dénoncent une manœuvre des employeurs pour suspendre les discussions.
Colère des syndicats de la santé
Pour les représentants du personnel de la santé, «les négociations sont par essence même présentielles. Ainsi, elles garantissent l’équité des débats et sont conformes aux modalités déjà définies par les partenaires». KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Santé

Les syndicats neuchâtelois, qui négocient la nouvelle convention collective de travail dans la santé (CCT Santé 21), dénoncent une manœuvre des employeurs pour suspendre les discussions. Les représentants des employés accusent les employeurs d’avoir fait preuve de déloyauté et de non-respect des règles. La commission faîtière a décidé le 18 janvier que les négociations se dérouleraient en présentiel, dans le respect le plus strict des mesures sanitaires. «Se jugeant au-dessus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion