Scène

Antigel lance un cri d’alarme

Codirecteur du festival, Eric Linder plaide pour que la culture retrouve sa place au temps du Covid. Et espère aménager quelques rendez-vous pour un public restreint.
Antigel lance un cri d’alarme
A la tête du festival, Thuy-San Dinh et Eric Linder veulent faire vivre la culture malgré le Covid. Mélanie Groley
Festival 

Eric Linder ne décolère pas. Voilà des mois que l’équipe d’Antigel, dont la plupart des membres est aujourd’hui en RHT en raison du Covid-19, planchait sur la 11e édition du festival. Musique, danse et performance devaient se déployer durant près de trois semaines dans les communes genevoises, du 28 janvier au 21 février. «Début juillet, on est sortis de la phase optimiste, se disant que les choses allaient être plus compliquées. Finalement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion