International

Pierre Krähenbühl blanchi

Une enquête interne de l’ONU relève peu d’éléments à l’encontre de Pierre Krähenbühl, l’ex-commissaire général de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).
1
En juillet 2019, un rapport du département éthique de l'Unrwa a fait état de mauvaise gestion et d'abus de pouvoir commis par un petit groupe de hauts responsables, qui auraient contourné les mécanismes de contrôle de l'ONU. Le nouveau rapport de l'ONU confirme qu'il n'y a eu "ni malversation, ni enrichissement personnel, ni favoritisme, ni relations personnelles ou népotisme. Il n'y a rien", estime le conseiller aux Etats Carlo Sommaruga. KEYSTONE/Martial Trezzini
ONU

Une enquête interne de l’ONU relève peu d’éléments à l’encontre de l’ex-commissaire général de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) Pierre Krähenbühl. Ce dernier, qui a démissionné le 6 novembre 2019, était mis en cause pour mauvaise gestion et abus de pouvoir. Ces informations diffusées jeudi soir par la RTS dans l’émission Temps Présent ont été confirmées à Keystone-ATS par Carlo Sommaruga, conseiller aux Etats (PS/GE) et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion