Neuchâtel

Agriculteurs en infraction?

Plus de la moitié des parcelles inspectées par le WWF et Pro Natura ne respectent pas les bordures tampons d’une largeur de trois mètres à proximité des forêts, des haies et des cours d’eau.
Agriculteurs en infraction?
Pour protéger la biodiversité, les agriculteurs sont tenus de ne pas épandre des engrais ni de labourer à proximité des forêts, des haies et des cours d’eau, sur des bandes d’une largeur de trois mètres. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Agriculture

Pour protéger la biodiversité, les agriculteurs sont tenus de ne pas épandre des engrais ni de labourer à proximité des forêts, des haies et des cours d’eau, sur des bandes d’une largeur de trois mètres. C’est ce qu’on appelle les bordures tampons. Il s’agit d’une condition nécessaire pour obtenir les paiements directs de la Confédération. Pourtant, plus de la moitié des parcelles inspectées par les sections neuchâteloises du WWF et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion