Solidarité

Multinationales: rattraper le retard suisse

Selon ses opposants, l’initiative pour des multinationales responsables amènerait la Suisse à faire cavalier seul en imposant des règles trop contraignantes. Rien n’est moins sûr.
Multinationales: rattraper le retard suisse
Si l’initiative était acceptée, la Suisse se trouverait dans le peloton de tête des trois pays européens imposant des d’obligations spécifiques aux multinationales en matière de respect des droits humains. KEYSTONE
Multinationales responsables

L’un des principaux arguments des opposants à l’initiative pour des multinationales responsables ne porte pas sur le fond. Il est en effet délicat de s’opposer – sur le principe – à l’obligation pour les firmes de s’assurer que les entreprises qu’elles contrôlent à l’étranger respectent les droits humains. Pour ses détracteurs, l’initiative s’avère surtout indésirable car la Suisse serait le seul pays à imposer de telles normes, affaiblissant ainsi selon

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion